Montréal veut redonner son lustre au parc La Fontaine

 

Montréal veut redonner son lustre au parc La Fontaine

Redonner aux bassins et à la fontaine leur superbe. Aménager de larges promenades. Sortir la piste cyclable et réduire les stationnements. Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, veut redonner ses lettres de noblesse au parc La Fontaine alors qu’il présente ce soir l’ébauche du plan directeur devant encadrer le réaménagement du mythique espace vert pour les 15 prochaines années.

PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN | La Presse | Publié le 20 mars 2018 à 05h00 | Mis à jour le 20 mars 2018 à 10h55

Tout comme ils se trouvent au coeur du parc La Fontaine, les bassins se trouvent au coeur du plan directeur imaginé par Montréal. Dans sa présentation de ce soir, Luc Ferrandez soulignera qu’il est clairement ressorti de la consultation publique menée en 2016 sur l’avenir du parc que les citoyens souhaitaient améliorer la qualité de l’eau.

Pour redonner pleinement accès à ces plans bleus, Montréal souhaite notamment «réintroduire la promenade nautique iconique» en permettant aux visiteurs de louer des embarcations pour s’y prélasser. Les amants hivernaux du parc ne seront pas en reste, puisque Montréal dit vouloir «élaborer une stratégie pour prolonger le patinage». Pourrait-on réfrigérer l’espace? L’idée a du moins été lancée durant la consultation publique.

Terrasse-bistro en «rez-de-bassin»

Le plan directeur prévoit la réfection complète des sentiers ceinturant les bassins, ainsi que du pont les enjambant. Jugée distinctive, la bordure blanche démarquant le pourtour des plans d’eau sera conservée. Mais pour permettre aux Montréalais de profiter davantage de la proximité de l’eau, Montréal veut aménager à l’arrière du chalet-restaurant, qui sera en chantier l’été prochain, une terrasse-bistro en bonne et due forme.

Enfin, on prévoit reconstruire à brève échéance le théâtre de Verdure. Sa conception sera revue et corrigée afin de «former un écrin et non un écran», pour reprendre les mots de Luc Ferrandez. Un système de caméras pourrait être aménagé afin de diffuser en ligne les performances y étant offertes.

Redonner du lustre à la fontaine

Élément phare du bassin nord, la fontaine a perdu de sa superbe, constate la Ville de Montréal. Le plan directeur prévoit une réfection de la structure afin de «rétablir l’effet spectaculaire des jets et du jeu de lumière de la fontaine selon la figure d’origine».

Bien que ces jeux d’eau ne puissent être maintenus en hiver pour des raisons évidentes, on compte donner vie à la fontaine même durant la saison froide grâce à «la création d’un projet visuel de mise en valeur». Et question de bien mettre en valeur cet attrait, la fontaine pourrait même faire l’objet d’un projet d’interprétation afin d’en faire mieux connaître l’histoire.

Déplacement de la piste cyclable

Montréal énonce dans son plan directeur sa volonté de revoir l’ensemble des accès au parc La Fontaine et de limiter les conflits entre piétons et cyclistes. Pour ce faire, on compte déplacer la piste cyclable longeant l’avenue du Parc-La Fontaine afin que celle-ci se trouve dans la rue, qui s’en trouvera évidemment réduite en largeur. Celle-ci est fortement achalandée et cause bien des soucis aux piétons.

L’espace ainsi dégagé fera en sorte d’élargir l’espace permettant aux piétons de déambuler, espace qui sera appelé à devenir un véritable «trottoir boulevard». Ce déplacement, envisagé d’ici cinq ans, se fera d’abord sur une base temporaire avant de devenir permanent.

Promenades intérieures

Le plan directeur prévoit de ramener les anciennes larges promenades qui ont longtemps caractérisé le parc La Fontaine. Aujourd’hui partiellement bloqué, l’axe Calixa-Lavallée deviendra une véritable voie piétonne du sud au nord. Même scénario pour l’avenue Émile-Duployé, qui permet aujourd’hui aux voitures de traverser le parc et qui sera convertie en promenade.

Le plan directeur s’inspire ici directement des grandes allées de Central Park, à New York, et du parc du Luxembourg, à Paris. Par ailleurs, le plan directeur énonce comme ambition d’accentuer l’accessibilité universelle en limitant la présence d’escaliers dans le parc.

Promenades intérieures

Le plan directeur prévoit de ramener les anciennes larges promenades qui ont longtemps caractérisé le parc La Fontaine. Aujourd’hui partiellement bloqué, l’axe Calixa-Lavallée deviendra une véritable voie piétonne du sud au nord. Même scénario pour l’avenue Émile-Duployé, qui permet aujourd’hui aux voitures de traverser le parc et qui sera convertie en promenade.

Le plan directeur s’inspire ici directement des grandes allées de Central Park, à New York, et du parc du Luxembourg, à Paris. Par ailleurs, le plan directeur énonce comme ambition d’accentuer l’accessibilité universelle en limitant la présence d’escaliers dans le parc.